Le Terre-Neuve

Caractéristiques générales

Noblesse et puissance sont les deux premiers qualificatifs qui viennent à l’esprit lorsqu’on pense au Chien de Terre-Neuve, appelé plus communément Terre-Neuve. Malgré une forte ossature et une importante musculature, ce molosse garde une silhouette harmonieuse, pour ne pas dire élégante, autant en statique qu’en mouvement. Son dos est large et droit. Sa poitrine profonde et large est bien descendue. Ses pieds sont larges et ronds. Sa tête est massive avec un crâne large. Son museau est court et carré. Ses yeux sont petits, enchâssés dans les orbites, écartés et de couleur brun foncé. Ses oreilles triangulaires sont petites. Sa fourrure est traditionnellement de couleur noire, mais il existe des sujets marron ou blancs et noirs. Son poil est long, plat (mais court et fin sur la tête), dense, imperméable à l'eau comme le sous-poil épais et doux. Ses membres sont frangés et sa queue est recouverte d’un poil long et dense.
Le mâle mesure en moyenne 71 cm au garrot pour un poids de 60 à 70 kg ; la femelle, en moyenne 66 cm au garrot pour 50 à 60 kg.
Mais ce qui rend le Terre-Neuve particulièrement intéressant, c’est sa forte personnalité, due à un subtil mélange de dignité, de fidélité et de patience. Sa force impressionnante, alliée à une grande vitalité et à une vive intelligence, en fait un chien polyvalent : s’il excelle dans les expositions de beauté et dans différentes disciplines de travail (eau, trait, obé-rythmée, etc.), il est avant tout un parfait chien de famille et un merveilleux compagnon de tous les instants.


Historique

Les origines de la race sont encore controversées. Cependant, on s’accorde le plus souvent à lui donner comme lieu d’apparition l’île de Terre-Neuve au large du Québec : ce chien serait issu du croisement de chiens indigènes et des grands chiens d’ours, introduits par les Vikings à la fin du Xème siècle. Avec l’arrivée des pêcheurs européens sur les Grands Bancs de morues à partir du début du XVIème siècle, l’apport de divers sangs par les chiens embarqués aurait contribué à modeler la race, lui donnant ses caractéristiques (morphologie, tempérament et aptitudes) actuelles. Elles lui ont permis d’une part, de résister aux rigueurs d’un climat extrême, à l’hostilité de la mer et à la frugalité d’une alimentation qu’il devait fréquemment assurer lui-même en pêchant, et d’autre part, de tirer de lourdes charges sur la terre ferme, de servir de chien de sauvetage, de garde et de chasse, jusqu’à devenir, aujourd’hui, ce chien bien connu du grand public qui s’illustre notamment lors de démonstrations de travail à l’eau.
Depuis 1962, le Club français du Chien Terre-Neuve et du Landseer (CFCTNL) oeuvre à protéger et améliorer cette race. C’est la raison pour laquelle les éleveurs adhérents sont dans l’obligation de produire des chiots inscrits au Livre des Origines français (LOF) : en effet, le certificat de naissance est un véritable document de traçabilité, seule preuve que le chiot acquis est un vrai Terre-Neuve issu de parents de race Terre-Neuve. En outre, ils sont fortement encouragés à réaliser une série de tests santé (dysplasie des hanches et des coudes, cystinurie et coeur) sur leurs reproducteurs afin de préserver le patrimoine génétique et la santé des sujets produits.


Caractère et Education

Le Terre-Neuve est connu pour sa dignité et sa docilité, sa fidélité et sa fiabilité. Son expression reflète le calme et la douceur. Joyeux et entreprenant, il témoigne de beaucoup de patience avec les enfants et s'entend aisément avec les animaux de la maison.
Son intelligence le prédispose à comprendre aisément les attentes de son maître, dont il souffre d’être séparé, et à développer une grande complicité avec lui. Associée à un instinct du sauvetage, elle l’a parfois conduit à réaliser de véritables exploits en milieu aquatique, d’où son surnom de “Saint-Bernard des Mers”.
Il aboie peu mais à bon escient. Bien que peu agressif, il est un gardien vigilant qui impressionne par sa stature et son courage.
Cependant, il ne faut jamais oublier que le Terre-Neuve est doté d’un grand dynamisme et d’une forte personnalité. Il est donc particulièrement conseillé de lui inculquer très jeune les règles de la vie en société, en particulier l'obéissance en ayant recours, par exemple, à l'École du Chiot.


Alimentation et Santé

1 - Alimentation & hygiène

L'alimentation industrielle met à la disposition des propriétaires des gammes de croquettes adaptées au gabarit et à l’âge des chiens qui doivent être distribuées en deux repas quotidiens, à heure régulière et dans un lieu calme ; de l’eau de boisson doit toujours être disponible.
Au plan de l’hygiène, la fourrure du Terre-Neuve demande un brossage/démêlage hebdomadaire. Il aime généralement se baigner et, après un bain de mer, il est conseillé de le rincer à l'eau douce.


2 - Santé

Au plan des diverses pathologies, on peut dire que, d’une façon globale, la santé du Terre-Neuve est bonne, ce qui lui donne une longévité moyenne de 10-12 ans. Une visite de contrôle annuelle chez un vétérinaire, ainsi que les rappels de vaccinations, sont le minimum à prévoir.
Cependant, comme pour les autres races de “chiens géants”, la croissance du chiot Terre-Neuve est une période délicate qui demande une attention particulière de la part du maître et un suivi vétérinaire afin qu’arrivé à l’âge adulte, il soit au maximum de ses possibilités esthétiques et sportives.
Remarque importante : le Terre-Neuve est physiologiquement adapté aux climats rigoureux si bien qu’en été sous nos latitudes, il est absolument nécessaire de lui procurer fraîcheur et ombre.


Vivre en ville

Bien éduqué et équilibré, le Terre-Neuve est pourvu d’une bonne adaptabilité. Cependant, la vie idéale pour lui requiert quelques conditions de base : un jardin pour le quotidien, des balades (au-delà de l’âge de 15 mois) et/ou des activités sportives (adaptées à ses capacités de molosse) en compagnie de son maître et l’accès à la maison font de ce chien intelligent, sportif et aimant un Terre-Neuve heureux.


Source : Extrait - fiche de race - Centrale Canine